Article 0

La plupart des gens font du sport pour mincir ou se muscler, mais oublient de corriger leur posture. Pourtant, elle est primordiale. Que l’on soit enfant ou adulte, nous sommes nombreux à être en position assise pendant de longues heures, avachis devant notre bureau, ordinateur et téléphone mobile. La façon de porter des charges ou ramasser un objet sont souvent un impact aux douleurs de dos.

Beaucoup de personnes n’ont pas conscience de leur posture qui agit sur leurs physiques et leurs psychismes.

Car contrairement à ce que l’on pourrait croire, les anomalies posturales ne sont pas uniquement responsables du mal de dos. Elles peuvent aussi causer des problèmes digestifs, dyslexiques ou des maux de tête… La posture affecte notre façon de marcher, de courir, de sauter, de soulever des poids… 

Depuis notre enfance, on nous dit « tient toi droit, redresse-toi ». Bien qu’il soit important de ne pas être voûté, tenir une position forcée toute la journée peut provoquer des tensions musculaires si ce n’est pas effectuer en gardant les courbures naturelles.

D’où l’importance d’être accompagné par des professionnels de la santé, du sport ou posturologue !

 

Qu’est-ce que la posture ?

La posture, c’est la façon dont notre corps se positionne lorsque nous sommes debout, assis ou couchés et fait référence à l’alignement du corps et à la force de gravité qui applique une pression sur nos articulations, sur nos ligaments et sur nos muscles. La position du centre de gravité (point virtuel, non matérialisé) dépend de la répartition des masses et donc de la position corporelle ; en position debout, ce centre se situe juste en avant de la 3ème lombaire (dans la direction du nombril).

Une bonne posture réside dans l’alignement et l’équilibre des quatre courbes naturelles de la colonne vertébrale : la nuque et la région lombaire vers l’avant ; le milieu du dos et la partie sacrum, coccyx vers l’arrière.

Si les courbes sont trop aplaties, nos ligaments et nos muscles doivent fournir un effort supplémentaire qui peut occasionner tensions et douleurs.

Si les courbes sont trop accentuées, notre colonne ne peut pas répartir efficacement le poids de notre corps.

Dans les deux cas, le mouvement se fait plus difficile, ce qui demande plus d’énergie.

Mais c’est aussi possible grâce à différentes parties du corps, comme les yeux, l’oreille interne, la colonne vertébrale et les pieds. Munis de capteurs sensoriels, ces organes détectent les signaux extérieurs et transmettent l’information au cerveau, qui permet au corps de conserver sa verticalité, le maintien de la posture et la stabilisation du regard.

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment savoir si j’ai une bonne ou mauvaise posture 

Pour avoir une bonne posture, le placement de l’alignement de certaines parties du corps est essentiel. Exemple :

  • Vertical : la tête et le centre des pieds (ligne médiane centrale)
  • Horizontal : les 2 épaules et les 2 hanches (lignes médiane parallèles)

*La ligne médiane est caractérisée par une ligne imaginaire qui divise le corps humain au centre en deux moitiés soit le côté droit et le côté gauche (Mosby, 2006). Il existe aussi d’autres lignes médianes par exemple, qui séparent le haut et le bas du corps ou encore les faces antérieure et postérieure du corps (Oetter, Richter, & Frick, 1995)

Prendre conscience de ces alignements permet une stabilité de l’axe central.  Avec des ajustements posturaux, le renforcement des muscles profonds et fixateurs, les alignements et la posture seront correctes.

Nous avons une bonne posture lorsque le poids du corps est bien réparti. La tête, le cou, le dos et le bassin sont alignés et les os, les muscles et les articulations ne sont pas trop sollicités ou tendus.

Certains signes de mauvaise posture sont visibles, comme des épaules arrondies, un ventre sorti ou une tendance à trop avancer la tête. D’autres signes sont tangibles, comme un mal de dos, des courbatures, des douleurs, une fatigue musculaire ou des maux de tête récurrents. 

 

 

 

 

 

 

 

Causes et conséquences d’une mauvaise posture

Les causes les plus courantes sont dû à : la sédentarité, l’obésité, le stress, la grossesse, les déséquilibres musculaires, une mauvaise literie…

Avec le temps, si on maintient le corps dans de mauvaises positions pendant de longues périodes ou si on fait des mouvements incorrects à répétitions, cela entraîne des déséquilibres corporels et musculaires.

Une mauvaise posture peut provoquer une déformation de la colonne vertébrale qui perd sa courbe naturelle et l’usure des disques intervertébraux. Cela peut avoir un impact sur la circulation sanguine et sur la respiration. Des douleurs articulaires et inflammatoires peuvent apparaître.

Que faire pour avoir une bonne posture ?

Une bonne posture ne doit pas demander d’effort : pas besoin de s’autoagrandir en force, ramener vos épaules en arrière et de bomber le torse. Il est important de respecter votre corps en douceur et d’avoir une respiration zen. Si vous respectez la mécanique corporelle et faites des exercices pour ajuster, corriger ces déséquilibres corporels, musculaires, votre posture s’améliorera et les douleurs disparaîtront.

Et pour cela, l’action des muscles profonds, posturaux sont primordial pour consolider les fondations du corps humain. Ce sont des clés pour un corps équilibré et harmonieux. Ils permettent un bon alignement et le maintien des courbures anatomiques. Cela se fait avec des exercices en statique ou en dynamique dans un bon placement corporel. On renforce en-autre, les abdominaux (comme le transverse), le dos (comme les muscles spinaux et fixateurs des omoplates).

Les bénéfices d’une bonne posture

Permet de :

– Diminuer les maux de dos et maux de tête

– Réguler l’humeur, la pression sanguine, le pouls

– Améliorer la capacité pulmonaire

– Renforcer ses muscles profonds, posturaux

– Réaligner son axe vertébral

– Mieux dormir

– Soulager les symptômes de la dépression.

– Etre moins fatigué

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui peut vous aider à avoir une bonne posture ?

Vous pouvez être suivi, accompagné et conseillé par différents corps de métier :

– Kinésithérapeute (spécialiste de la rééducation, masso-kinésithérapie)

– Chiropracteur ou ostéopathe (spécialiste des problèmes musculo-squelletique, articulaires)

– Posturologues (spécialiste des mécanismes de gestion de l’équilibre et ses dysfonctionnements corporels)

– Coachs sportifs (entraîneur pour améliorer les capacités physiques)

– Instructeurs spécialisés (entraîneur postural)

De nombreuses méthodes d’activités physiques douces sont utilisées pour améliorer, aider et corriger une posture comme le Pilates, le stretching postural®, le Postural Ball®, certains yoga…

*Conseils : En cas de mal de dos récurrent et invalidant, prenez rendez-vous avec votre médecin.

 

Article rédigé par Nadine GARCIA

Fondatrice du Postural Ball® et du Fighting Ball®

Directrice de l’école de formation

Formatrice et Coach sportif