Article 0

Dans la pratique du Postural Ball®, c’est important d’avoir une bonne respiration pour tenir une posture correct, longtemps et sans effort.

1) Fonctionnement de la respiration, inspiration, expiration :

Pendant l’inspiration le ventre se gonfle, les muscles intercostaux, les muscles externes et le diaphragme se contractent et pousse les viscères vers l’avant et vers le bas. C’est pour cette raison que le ventre se gonfle à l’inspiration.

Pendant l’expiration, le diaphragme se relâche, remonte lentement et le thorax revient passivement à sa position de repos. Cette action permet de mieux vider les poumons.

La mobilité de la colonne vertébrale et du bassin est en rapport direct avec la mobilité du diaphragme. Une mauvaise position, des mauvaises habitudes, des muscles du dos trop faibles, sont autant de raisons pour que la respiration ne s’effectue pas dans de bonnes conditions.

2) Système sympathique et parasympathique :

Le système nerveux neurovégétatif est indépendant de la volonté (autonome). Il est composé entre autre du système nerveux sympathique et du système nerveux parasympathique.

  • Le système sympathique ou système nerveux orthosympathique accélère le métabolisme et s’active en cas de danger ou de peur, pour préparer l’individu à la fuite. En réponse à un stress, il entraîne une dilatation des bronches, une accélération de l’activité cardiaque et respiratoire, une augmentation de la tension artérielle, une dilatation des pupilles, une augmente de la transpiration, une diminution de l’activité digestive… Ce système est associé à l’activité de deux neurotransmetteurs : la noradrénaline et l’adrénaline.
  • Le système parasympathique nous aide à nous calmer. Il induit un ralentissement général des fonctions de l’organisme. Ce système est associé au neurotransmetteur acétylcholine.
3) Pour le Postural Ball®, on utilise une expiration longue qui permet d’agir sur le système parasympathique : .

Cette expiration se fait sans bruit comme si on soufflait dans une paille ou comme si on voulait faire vaciller la flamme d’une bougie sans l’éteindre. On prolonge, l’expiration en douceur le plus longtemps possible sans aller jusqu’à l’apnée. L’inspiration se fait naturellement sans force.
Le fait d’allonger l’expiration produit un effet calmant. Le rythme cardiaque s’abaisse. Cette technique respiratoire permet de maintenir la posture statique longtemps tout en se concentrant et en intensifiant les 2 autres principes fondamentaux du Postural Ball®.

Daniel Kieffer (écrivain et naturopathe français) explique, « Si on respire lentement, les vaisseaux sanguins s’ouvrent, ainsi que les bronches. Entre autre, il faut apprendre à assouplir son diaphragme. Une bonne méthode dès qu’on ressent un malaise ou un stress, c’est de faire la « respiration de la bougie » : on prend de l’air par le nez, on souffle par la bouche à peine ouverte, doucement, comme si on voulait faire vaciller la flamme d’une bougie sans l’éteindre. Longtemps, encore, à fond ».

Travailler sa respiration, la reprogrammer, apprendre à la ralentir aura aussi des répercussions positives sur l’asthme, la zone abdomino-pelvienne, le retour veineux et la circulation lymphatique, la tension artérielle et les douleurs ostéo-musculaires de la colonne vertébrale.

4) Dans le Postural Ball®, le souffle expiratoire à son importance sur plusieurs plans :

L’expiration longue et tranquille permet entre autre :

  • D’abaisser la fréquence cardiaque
  • De réguler le système nerveux
  • Libérer les tensions physiques
  • D’accroître l’oxygénation
  • D’améliorer la circulation sanguine et lymphatique
  • D’harmoniser le transit
  • De détendre le diaphragme
  • Eliminer les blocages, les noeuds émotionnels
  • De relaxer le plexus solaire
  • Faciliter la concentration
  • D’améliorer la qualité de la respiration.
  • D’éliminer les toxines et bactéries de l’organisme
  • De renforcer la vitalité en faisant circuler l’énergie dans tout le corps
  • De favoriser un bien-être mental et corporel

En résumé, dans le Postural Ball®, le souffle expiratoire agit sur plusieurs fonctions du corps et permet de maintenir longuement la posture de gainage, de relaxer le corps et l’esprit et d’avoir une meilleure concentration pour accompagner les 2 autres principes.

Nadine Garcia (créatrice du concept)

http://www.posturalball.fr